Le bicarbonate, fongicide contre le mildiou, l’oïdium

posted in: Blog | 0

Protégez votre potager, votre verger avec le bicarbonate, fongicide écologique contre le mildiou, l’oïdium.

Le bicarbonate de sodium (aussi appelé bicarbonate de soude ou hydrogénocarbonate de sodium – de formule NaHCO3) est maintenant autorisé officiellement pour le traitement d’une très large variété de fruits et légumes, mais aussi des plantes d’ornement, comme fongicide contre les moisissures pathogènes des végétaux.

Dans certains cas, il est aussi possible d’utiliser le bicarbonate en traitement post-récolte pour favoriser la conservation des fruits et légumes en limitant le développement des moisissures qui les rendent impropres à la consommation.

Il a en effet fait l’objet d’un enregistrement auprès de la Communauté Européenne comme « substance de base » par l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique- http://www.itab.asso.fr/). Il peut être utilisé comme fongicide en agriculture conventionnelle.

Source : Fiche Usage Bicarbonate de sodium sur le site de l’ITAB

Mode d’emploi

Pour respecter cette réglementation, il faut utiliser dans tous les cas du bicarbonate alimentaire. La pureté devra être au moins de 990 g/kg, c’est-à-dire que la teneur en bicarbonate devra être au minimum de 99 %.

Traitement avant récolte au bicarbonate des végétaux (fruits, légumes, plantes ornementales).

Les pathologies concernées sont d’ origine fongique et font partie des plus fréquentes : la tavelure du pommier (Venturia inaequalis), oïdium de la tomate (Uncinula necator), et mildiou (Sphaerotheca spp, Oïdium spp).

Il peut s’agir indifféremment de traitements de plein air ou sous protection (serres).

On peut utiliser le bicarbonate pour le traitement fongicide des pommiers, de la vigne, des plantes ornementales, des betteraves, des carottes, des panais et raiforts, des radis, des salsifis, de l’ail, de l’oignon et de l’ échalote, des tomates et des poivrons, du piment, de l’aubergine et pépinos, des concombres , du melon et du potiron, de toutes les variétés de choux, du persil et des haricots verts, toutes les variétés de pois et de fèves, toutes les variétés de céleris, les poireaux.

 

Nos business plan agropastoraux

 

Le traitement peut se faire sur toute la période de croissance (BBCH 12 à BBCH 89 sur l’échelle de croissance des cultures – soit de l’apparition des premières feuilles jusqu’à la maturation complète du fruit).

Un délai avant récolte d’1 jour sera appliqué. Bien que le bicarbonate ne présente pas de toxicité, son goût étant salé, il est recommandé de bien rincer, voire même faire tremper les fruits et légumes avant de les consommer.

Préparation de la solution de bicarbonate pour la pulvérisation foliaire.

Dissoudre le bicarbonate alimentaire directement dans l’eau.

Concentration / dosage recommandés :

      • Dilution de 0,33 % à 1 % soit de 3,3 g à 10 g de bicarbonate en poudre par litre d’eau.
      • 2-5 kg/hectare
      • 1-8 applications à intervalle de 10 jours

Mise en garde :

      • Le volume et la dose peuvent varier en fonction du développement de la couverture des arbres. Une concentration de plus de 1 % peut être phytotoxique.
      • Différentes cultures peuvent avoir une sensibilité différente, vérifiez l’effet de la concentration sur la toxicité avant d’utiliser sur l’ensemble de la parcelle.

Traitement post-récolte au bicarbonate pour la conservation au stockage des fruits et légumes

En ce qui concerne le traitement post-récolte pour la conservation au stockage des fruits et légumes contre les moisissures (Penicillium italicum et Penicilium digitatum), on peut utiliser le bicarbonate sur les pommes, les poires, les cerises et griottes.

Il convient dans ce cas de réaliser une solution aqueuse de 1 à 4 % (c’est-à-dire de 10 à 40 g de bicarbonate par litre d’eau) et de faire tremper ou de pulvériser les végétaux (1-2 applications à intervalle de 10 jours).

Bien que le bicarbonate ne présente pas de toxicité, son goût étant salé, il est recommandé de bien rincer, voire même faire tremper les fruits et légumes avant de les consommer.

 

Laisser un commentaire

*